Enter your keyword

Mon expérience personnelle de maman m’a menée à ce métier et à cette approche au sommeil.

A 9 mois, mon bébé se réveillait presque toutes les 45 minutes et malgré un maternage proximal, il pleurait et n’arrivait pas toujours à retourner dans le sommeil. Les siestes étaient également très courtes. La situation n’avait fait que se dégrader mois après mois. Naïvement, je pensais que mon bébé souffrait de coliques.

Lorsque j’ai compris que ses nombreux réveils agités étaient en fait liés au sommeil, j’ai alors eu besoin d’être accompagnée pour aider mon fils à plus autonomie : dès la 2nde nuit, il dormait 10h consécutives. Ses pleurs exprimaient le besoin de réussir à passer d’un cycle à un autre facilement, sans se réveiller totalement et donc sans avoir besoin de demander de l’aide à chaque instant pour pouvoir se rendormir.

Son sommeil s’est naturellement consolidé au fil des semaines, la nuit comme pour les siestes. Nous avons trouvé notre rythme et mon fils est devenu un très bon dormeur ! J’ai en outre pu continuer mon allaitement et avec le repos dont nous bénéficions tous les deux, la relation avec mon bébé était bien plus apaisée!

Voyant les nombreux bienfaits pour mon enfant qui était clairement en manque de sommeil, mais également pour moi et pour mon couple, je n’ai depuis qu’une seule envie : aider les parents dans des situations similaires à retrouver la sérénité méritée lors d’un post-partum pas toujours évident à vivre.

J’ai alors entrepris plusieurs formations sur le sommeil car c’est un mécanisme complexe, nécessitant des connaissances pointues se basant sur des études solides et récentes. Ma dernière formation a été réalisée par des pédiatres de renoms et un psychoclinicien qui ont dédiés leur carrière au sommeil.

Depuis, j’ai eu une petite fille : même profil que son grand-frère ! En maternage proximal une nouvelle fois, j’ai pu amener ma fille à un sommeil autonome en toute douceur vers ses 5 mois tout en continuant à l’allaiter à la demande la nuit. Le sommeil étant devenu facile, l’adaptation à la crèche a été du coup beaucoup plus simple pour elle et donc pour moi.

Discutons de la situation spécifique de votre enfant.