Enter your keyword

Propreté nocturne et sommeil

Propreté nocturne et sommeil

Propreté nocturne et sommeil

 Lors de nos accompagnements, on nous demande souvent quand commencer la propreté nocturne et si cela risque d’avoir un impact négatif sur le sommeil des enfants. C’est pourquoi nous voulions développer ce sujet avec vous aujourd’hui ! 

Quand démarrer la propreté nocturne ?

Nous vous conseillons de démarrer la propreté nocturne quand l’enfant est prêt, c’est à dire lorsqu’il l’enfant va montrer des signes qu’il est prêt et non pas quand les parents ont décidé. De manière générale, la propreté nocturne arrive environ 6 mois après la propreté diurne. Dans un premier temps, quand il y a l’acquisition de la propreté diurne, on peut avoir envie de laisser les couches la nuit pour limiter les perturbations nocturnes et le sommeil de son enfant. En effet, le passage à la propreté diurne est déjà synonyme de grand changement dans la vie de l’enfant et certains parents préfèrent laisser le temps à leurs enfants pour la propreté nocturne afin de ne pas les perturber. Mais chez certains enfants, la propreté nocturne et diurne arrivent de manière simultanée et l’enfant n’a plus besoin de mettre de couches la nuit.

Comment savoir si un enfant est prêt?

Il y a des signes physiques qui nous montrent que l’enfant est prêt. En effet, lorsque l’enfant est prêt de lui-même, on va avoir des couches sèches au réveil, ce qui signifie que l’enfant n’a pas fait dans sa couche. On peut aussi avoir des couches  dites « chaudes » qui signifie que l’enfant vient de faire pipi et a donc attendu le matin (et son réveil) pour faire pipi. Ce sont donc des signes physiques que l’enfant est prêt à être propre la nuit et vous pouvez lui enlever les couches au moment du coucher.
Il y a aussi les signes qui viennent de la part de votre enfant : il va extérioriser son envie de ne plus mettre de couches la nuit. Si c’est le cas de votre enfant, nous vous invitons à suivre cette envie, même si il y a, au démarrage, quelques accidents durant la nuit. Cela prouvera à votre enfant que vous lui faites confiance, qu’il est capable de le faire.
A l’inverse, si votre enfant ne présente aucun signes, si il ne se sent pas prêt, nous vous déconseillons de le brusquer pour la propreté nocturne. Certains enfants vont mettre plus de temps à acquérir la propreté nocturne et c’est tout à fait normal ! 
Enfin, il y a aussi des enfants qui ne vont pas passer par cette phase de couches sèches. Tant qu’ils ont des couches la nuit, ils vont continuer à faire pipi et ne vont pas forcément se rendre compte  qu’ils ont fait pipi. Nous vous conseillons alors de leur enlever la couche pour qu’ils puissent s’en rendre compte même si cela signifie que vous aurez, au début, quelques pipi au lit. Nous vous parlerons, dans un prochain post, de ce sujet et de comment le gérer !
Faites de Beaux Rêves ! 
#sommeil #propretenocturne #enfant #proprete #sleep #feedebeauxreves #pipiaulit

Faîtes de beaux rêves !

Retrouvez tous nos conseils gratuits sur notre site

Pour être accompagnés dans le sommeil de votre enfant, vous pouvez réserver un créneau.

Pas de commentaire

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.