Enter your keyword

Gérer l’angoisse de la séparation

Gérer l’angoisse de la séparation

Gérer l’angoisse de la séparation

Gérer l’angoisse de la séparation

Votre bébé pleure dès que vous sortez de la pièce? Vous n’arrivez plus à le déposer à la crèche ou chez la nounou sans qu’il y ait beaucoup de pleurs? 

Il traverse donc très probablement sa période d’angoisse de séparation. Mais qu’est ce que l’angoisse de séparation ? Comment l’appréhender ? On vous livre nos astuces !

L’angoisse de la séparation apparaît généralement entre 6 et 9 mois, quand bébé va commencer à réaliser qu’il se passe des choses hors de sa vue. C’est une étape cognitive très importante de son développement. Lorsque bébé va intégrer ce nouveau concept, il va réaliser que quand vous, sa figure d’attachement, n’êtes pas là, vous êtes autre part. Et que potentiellement vous pourriez ne pas revenir ! Et là pour votre bébé, c’est une source d’angoisse importante et on peut le comprendre, non ? 

Voilà ce qui se passe dans le cerveau de votre bébé lorsqu’il traverse la période de l’angoisse de séparation et qu’il se met à pleurer dès que vous sortez de la pièce. C’est naturel, normal et surtout c’est un signe que votre bébé apprend et qu’il a un fort lien d’attachement à ses parents. 

Oui, mais même si c’est normal, cela peut être une période fatigante et culpabilisante pour les parents. C’est pourquoi nous vous donnons quelques conseils pour gérer au mieux cette période jusqu’à ce qu’elle passe d’elle-même :

Montrer l’exemple

Votre bébé prend exemple sur vous. Si vous êtes toujours dans la même pièce que votre enfant lorsque vous êtes chez vous, il peut penser, inconsciemment, qu’il n’est pas en sécurité si vous n’êtes pas dans la pièce. Pour cela, vous pouvez choisir une pièce où il peut explorer et jouer sans votre supervision, pour qu’il se sente en sécurité sans vous. 

Parlez-lui 

Votre bébé vit une étape importante, expliquez lui que c’est normal qu’il se sente contrarié ou qu’il pleure lorsque vous quittez la place. Rassurez-le en lui expliquant que vous allez toujours revenir le voir dans la pièce ou rentrer le chercher le soir. Parlez-lui dans des mots qu’il peut comprendre : au lieu de lui dire que vous allez partir deux heures, dites lui plutôt que vous serez rentrés après sa sieste ou son dîner, avant son bain ou pendant l’histoire du soir. 

Confiez-le à quelqu’un qu’il connaît

Pour que la séparation se passe en douceur, confiez d’abord votre bébé à quelqu’un qui a l’habitude de voir comme ses grands -parents. Commencez par une petite sortie d’une heure hors de la maison, puis répétez la sortie d’une heure plusieurs fois, avant de le confier pour plusieurs heures ou une nuit. 

Restez un peu avant de partir

Lorsque la personne qui garde votre enfant arrive, prévoyez de rester environ une demi heure. Vous voir avec cette personne va permettre de rassurer votre bébé et de lui faire comprendre qu’il est en sécurité et qu’il peut avoir confiance. 

Ne partez jamais sans le lui dire

Lorsque vous sortez, cela peut être tentant d’essayer de distraire bébé pour partir en douce sans dire au revoir. On a tendance à faire cela pour éviter que bébé ne pleure trop lors du départ. Cependant, même si cela provoque des pleurs, c’est très important pour votre bébé de comprendre que vous allez partir, de vous l’entendre dire et surtout d’entendre que vous allez revenir. 

Établissez une routine 

Comme pour la routine du soir, une routine pour dire au revoir va aider bébé à reconnaître et à accepter la séparation. Une routine claire et courte comme un certain nombre de bisous ou câlin ou une phrase clé que vous répétez systématiquement (en incluant que vous allez partir puis rentrer à x heure) aidera bébé à se sentir rassuré. 

Ces petites astuces n’empêchent pas l’angoisse de la séparation mais elles devraient vous aider à mieux la gérer au quotidien. Et vous, comment avez vous géré l’angoisse de la séparation avec votre tout petit? 

Faîtes de beaux rêves !

Retrouvez tous nos conseils gratuits sur notre site

Pour être accompagnés dans le sommeil de votre enfant, vous pouvez réserver un créneau.

Pas de commentaire

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.